Cinq choses à savoir sur les abeilles (résumé de la soirée projection-débat du 14 juin)

Laurent Campbell, apiculteur dans un rucher participatif aux Authieux Ratiéville (près de Clères).

Après la soirée projection-débat qui s’est tenue samedi 14 juin 2018 chez Sarah avec l’apiculteur Laurent Campbell et autour du documentaire Des abeilles et des hommes, voici un petit résumé de la soirée au fil des notes prises ce soir-là.

Cinq choses à savoir sur les abeilles (extraits des échanges avec Laurent Campbell, apiculteur dans un rucher participatif en partie bio aux Authieux Ratiéville) :

  1. Dans une ruche, il faut veiller particulièrement sur la reine (et ses phéromones) et sur le faux bourdon (il féconde la reine).
  2. La vie d’une reine c’est « la ponte, la ponte, la ponte ».
  3. Durée de vie d’une reine = 3 ans.
  4. Une abeille = 45 jours.
  5. Le miel qu’on récolte doit « reposer » avant d’être comestible. On compte six mois entre la récolte et la mise en pots.

Dégustation de miels et de pollen.

Qu’est-ce qu’un rucher participatif ? Il s’agit de parrainer une ruche pour soutenir l’activité de Laurent Campbell et, bien sûr, contribuer ainsi à la sauvegarde des butineuses. Vous voulez participer ?Toutes les informations sont sur le site internet biostorenormand.fr.

Le documentaire Des abeilles et des hommes est très riche en info sur la production de miel et la vie des abeilles. Pour des raisons logistiques nous n’en avons vu que quelques extraits dont on retient notamment qu’en Californie, on cultive des hectares d’amandiers et on loue des abeilles pour la pollinisation. Le propriétaire des abeilles (chemise à fleurs et gros 4×4) affrète carrément des camions pour transporter ses ruches au gré des demandes. Ces déplacements tuent des centaines d’abeilles mais – cynisme impressionnant – l’activité semble rapporter plus d’argent que ce que coûte la mort des abeilles. Dans le même temps, dans certaines parties de la Chine, les abeilles sont tellement rares que la pollinisation se fait à la main (et le pollen génère aussi un petit business).

Comme le veut la tradition des soirées chez Sarah, nous avons profité de ses petits plats aux saveurs saines et éthiques en poursuivant nos discussions.

Publicités
Cet article, publié dans Lu, vu, entendu, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s